AMODIO CONTRARISTATIA.

(Suberotarra)

 

Nun cira , maitia ,

Dorat juan cira?

Nic ez citut ikhousten,

Ez berriric jaquiten,

Norat galdit cira?

Naski cambiatu da çure ideia;

Hitz eman cineraitan ,

Ez behin bai bietan, Enia cinela.

 

- Ez, ez du cambiatu;

Bainuien deliberatu,

Eta çu finki hartu,

Bihotzez maitatu;

Aita crudel batec nau huntârâtu

Zurekin mintçalcetic,

Gutiago egoitcetic,

Bainu defendatu.

 

Aita jeloscorra,

Duçu igorri combentura

Cure alhaba ederra

Balinba ez abat da

Sarthuren serora.

Fede bedera dugu,

Elgarri eman dugu,

Hori segura da.

 

Ez dakit jakitatez,

Bainan bai segur ustez ,

Erranic chori batec ,

Cerbeit suiet bâtez

Bi presunâ direnian agrados elgarrez ,

Ez dela probetchuric heier deusic erranez,

Ez contra eguinen ,

Pietate hala direnez.

 

Eta consolatcera,

Aitaren ichilla

Hogoi eta laur baditut betheric

Urtbe baten buruian

Nic ez duket orduien

Amaren acholic

Aitaren beldurric

 

 

AMOUR CONTRARIÉ.

( Dialecte souletin)

 

Où ètes-vous, nia bien-aimée? en quels lieux avez-vous fui?

Je ne vous vois plus Ni n'entends de vos nouvelles.

Où avez-vous fui?

Sans doute que vos sentiments ont changé;

Cependant vous m'aviez donné parole,

Non une fois, mais deux

Que vous étiez à moi.

 

- Non, je n'ai point changé; J'avais agi avec réflexion,

Et vous avais choisi pour mon unique Aimé de coeur

Mais un père cruel m'a réduite là De parler avec vous,

De vous fréquenter surtout, Il m'a défendu.

 

- Père jaloux, Vous avez envoyé au couvent

Votre fille si belle : J'espère que peut-être

Elle n'y fera point de voeux Nous n'avons qu'une foi ,

Et que nous l'ayons jurée l'un à l'autre, Cela est sûr.

 

Je ne le sais pas de science certaine, mais certainement par oui-dire,

Dit par un petit oiseau, Qu'en certaine matière

Lorsque deux personnes se conviennent, il est inutile de les en dissuader,

Ni de les contrarier, mais pitié pour ceux (qui sont) ainsi éprouvés.

 

-- Ah venez me voir Et me consoler, .A l'insu de mon père.

J'ai vingt-quatre ans accomplis Dans un an :

Je n'aurai plus alors

Ni souci de ma mère, Ni crainte de mon père.

 

Créé par AVS Document Converter

www.avs4you.com