Choeur d'hommes du  Pays Basque 





 
borda

René BORDA

Curieux destin que celui de René Borda. ce landais né en 1921 à Mont de Marsan.Enfant de choeur à Mont de Marsan, une religieuse lui apprend le solfège. Puis, il voulut d'abord être prêtre et fréquenta le séminaire d'Aire sur Adour. Quand il le quitte en 1937, la passion de la musique et du chant est toujours présente. Il chante à l'orphéon Union Montoise puis à l'octuor Croix Blanche en compagnie des pères Capucins.
Vient le temps de la guerre, engagé à 18 ans puis prisonnier.
Aprés la guerre, mariage et bientôt des enfants. Il entre à E.D.F où il accomplira toute sa carrière professionnelle sans jamais abandonner la musique pour autant.
Déménagement professionnel à Anglet. René arrive au Pays Basque.
Trés vite, il fait chanter les chorales paroissiales y compris à Biarritz, joue à la fanfare des Genets d'Anglet qu'il dirigera, enseigne le solfège. Bref, tous ses loisirs sont placés sous le signe de la musique et du bénévolat.
En 1972, création du choeur d'hommes Adixkideak dont il prend la direction sans se douter que le bail durera vingt ans.
Sous sa direction, le choeur va se doter d'un solide répertoire populaire et de qualité, l'un n'empêchant pas l'autre.
Les concerts d'Adixkideak sont appréciés au delà des frontières du Pays Basque.
En bénévole infatigable, l'heure de la retraite professionnelle venue,  René crée en 1982 le choeur d'hommes Argileak au sein du comité d'entreprise d'EDF GDF.  Il s'occupe également de la chorale de Blancpignon Accueille à Anglet.
En 1992, après avoir dirigé une dernière fois Adixkideak lors du concert du 20ème anniversaire il cède la baguette à Daniel Boulin, persuadé qu'Adixkideak reste en de bonnes mains, mais poursuit ses activités par ailleurs.
On lui doit plusieurs harmonisations de chants populaires. Musicien espiègle il est l'auteur compositeur de deux chansons à la gloire de Bayonne connues de tous ceux qui fréquentent les célèbres fêtes (les festayres): La marche du jambon de Bayonne et Battita aux fêtes de Bayonne.
Ce chantre de la musique populaire est un passionné de musique classique et un inconditionnel de Jean Sébastien Bach.
Lors de son jubilé le 19 novembre 1999, lui qui a toujours fui les honneurs a accepté, sous la pression de ses nombreux amis, d'être fait chevalier des arts et lettres.
Son discours a tenu en une phrase:
"N'oubliez pas une chose, une seule, l'amitié, c'est elle qui m'a toujours guidée."
Si on a dit du chanoine Lesbordes qu'il fut le plus basque des béarnais, on peut dire de René Borda qu'il est le plus basque des landais.
René nous a hélas quitté le 16 février 2011.