Otxote en l'église de cambo les bains
7 et 8 Mai 2004

Otxote
(se prononce Otchoté)
Formation chorale à huit chanteurs
Deux ténors 1, deux ténors 2, deux barytons et deux basses

Otxote Adixkideak L'origine de l'otxote se trouve probablement au sein des "sociétés basques", véritables clubs disséminés dans le Pays basque sud où les hommes, en dehors de leurs heures de travail, se retrouvaient pour se détendre. Certains avancent l'hypothèse des séminaristes qui se retrouvaient pour chanter des chants religieux ou profanes. La première hypothèse est la plus probable, puisque l'on retrouve le même cas de figure par exemple pour la Squadra génoise où les hommes aprés leur travail dans les docks se retrouvaient pour chanter.
Le mot Otxote vient du mot espagnol ocho (huit).Il n'y a pas de véritable signification basque, puisque le mot huit en basque se dit zortzi. Le premier concours répertorié dans l'histoire de l'Otxote, a eu lieu le 22 novembre 1930 concert 1 dans la salle de la Société Chorale de Bilbao dirigée par Jesés GURIDI avec comme assistant Jesés ARAMBARRI. Dés ce premier concours, les Otxotes rencontrent un franc succès jusque dans les années 65 où ont lieu de nombreux concours.La langue basque a été interdite pendant la période franquiste et donc les chants devaient étre interprétés en espagnol. concert 2 On peut établir une correspondanceavec les Polyphonies corses, les "Squadra" génoises et certaines formations où les hommes chantent la nature, le travail et les femmes. Rien n'interdit de penser que ce type de groupes vocaux que l'on retrouve un peu partout en Europe a été créé par les hommes soucieux de s'affranchir de la vie quotidienne et de partager tout en les nourrissant, leurs traditions. Dans les années 75, ce type de formation n'existe quasiment plus. Actuellement, il y a trés peu d'Otxote au Pays basque. Un Festival se déroule à Cambo les Bains où se rencontrent trois Otxote du Pays basque sud et trois Otxote du Pays basque Nord. final Ce festival, créé à l'initiative du choeur mixte Arraga de Cambo vise à populariser ce type de formation et ce n'est sans doute pas un hasard s'il rencontre un grand succés populaire car il s'agit d'une forme de chant choral qui demande rigueur, technique et enthousiasme. Les candidats sont en majorité issus d'une sélection effectuée dans des chorales amateurs de 20, 30 ou 40 personnes. Le basque Jordi Freixa, originaire d'Irun, a créé en 2001 à Bordeaux l'otxote Lurra, composé de chanteurs professionnels, qui se produit partout en France avec succés.